Conseil Municipal du 25 mars 2019

Conseil Municipal du 25 mars 2019

Taux d’imposition pour 2019

Le Conseil municipal de Dijon s’est réuni ce lundi 25 mars 2019.A l’ordre du jour figurait la fixation des taux d’imposition. Ils n’augmenteront pas en 2019.

Malgré cette stabilité, le produit fiscal à la disposition de la Ville devrait augmenter de 2.48 millions d’euros cette année, par l’effet de l’accroissement des bases. Une somme que Dijon Ensemble souhaite voir affectée au désendettement. 

Laurent Bourguignat a évoqué la réforme de la taxe d’habitation au niveau national : “Il est temps qu’elle arrive à son terme et que cet impôt soit supprimé pour tous. Il y a aujourd’hui un effet de seuil terrible, qui fait que des contribuables de classe moyenne continuent de payer plein pot, alors que bien souvent ils concourent déjà largement à la fiscalité nationale et locale”.


Projet de quartier Pont des Tanneries

Un nouveau quartier de 375 logements va être construit rue du Pont des Tanneries, derrière le foyer des jeunes travailleurs Alis. 

Laurent Bourguignat a alerté sur les faiblesses du projet. Les immeubles seront trop hauts (jusqu’à 7 étages) et ne s’intégreront pas bien au bâti existant. Les risques d’inondation seront importants (le quartier en a connu de graves en 1965, 2001 et 2013). De plus, il sera difficile de masquer le bruit de la voie ferrée toute proche. 

Laurent Bourguignat a prôné un objectif “plus qualitatif que quantitatif”, défendant par exemple la mixité générationnelle.

Plutôt que de construire 20 logements rue de l’Ile, il propose de dégager cet espace pour aménager une promenade le long de l’Ouche, qui irait de la place du 1er Mai à la rue d’Alger. 


Carte scolaire

Au cours du même Conseil municipal, les élus ont examiné la carte scolaire de la Rentrée 2019.

Au total, la Direction Académique prévoit 21 ouvertures et 8 fermetures de classe. Parmi ces dernières, une ne passe pas : la fermeture de la 6ème classe à l’école maternelle Montchapet. 

Virginie Voisin-Vairelles a expliqué pourquoi : “A la rentrée dernière, les écoles maternelles Hauts-de-Monchapet et Montchapet ont fusionné. L’opération n’a pas été simple et avait suscité de légitimes inquiétudes chez les parents. Il a été dit, à l’époque, que les 6 classes seraient conservées pour permettre aux enfants d’être accueillis dans les meilleures conditions. Cet engagement ne serait pas tenu à la prochaine rentrée. On arriverait à un ratio de 29.20 par classe.”

Une remarque unanimement approuvée sur les bancs du conseil municipal. “Nous allons nous battre pour que la DASEN revienne sur cette décision.”