Report de Florissimo

Report de Florissimo

« À la Mairie, on préfère le béton aux fleurs »

Le Maire de Dijon a décidé seul du report, voire de la suppression, du Salon Florissimo prévu en 2020.

Cette annonce brutale émeut les Dijonnais attachés à cet événement populaire, qui a accueilli 185 000 visiteurs en 2015.

Elle est un mauvais coup porté à l’attractivité de la Ville car Florissimo attire de nombreux touristes et véhicule une image positive de Dijon.

Les nombreuses entreprises locales mobilisées sur ce salon apprécieront aussi la privation de l’évènement.

Contrairement à ce qui est affirmé, Florissimo n’est pas désuet. Au contraire, il est en phase avec les préoccupations écologiques contemporaines. L’édition 2015 avait pour thème la biodiversité. Les œuvres présentées n’intègrent jamais de fleur coupée : il s’agit de plantes en pot qui intègrent ensuite d’autres lieux.

Florissimo 2020 aurait été l’occasion de présenter les innovations dans le domaine de l’horticulture écologique et durable.

Il aurait permis aussi de mettre en valeur les agents des espaces verts de la Ville de Dijon, légitimement fiers de leur savoir-faire.

Alors que la promesse de végétalisation du centre-ville se réduit pour le moment à 4 arbres place Notre-Dame, le report autoritaire de Florissimo confirme le malaise de la Mairie avec la verdure. Décidément, elle préfère le béton aux fleurs !


Laurent BOURGUIGNAT, Président de Dijon Ensemble, Conseiller municipal LR de Dijon, Virginie VOISIN-VAIRELLES, Conseillère municipale UDI de Dijon, Yves BONNIAU (finances), Marie-Hélène GOMIS (Projet, économie), Christophe SIMON (Projet, sécurité), Corinne SPELLAT (Projet, famille), Henri-Bénigne de VREGILLE (Projet, culture et centre-ville)